Les inspirations du projet de correspondances

Le projet de correspondances est né du désir de faire se rencontrer, se connaître, différents groupes de Saint-Michel. Un pré[texte] pour raccorder les espaces et les gens via l’écriture et la parole.

Dans certains quartiers montréalais, les citoyens sortent peu de leur quartier. Dans le cas de Saint-Michel, on peut même dire que les gens sortent peu du secteur de quartier qu’ils habitent. Si vous regardez bien la carte de Saint-Michel, vous remarquerez que le territoire est morcelé à cause de la présence des deux anciennes carrières (Francon et Miron) et du Métropolitain. Le quartier se divise donc plus ou en moins en 3 secteurs: est (Pie-IX), ouest (Saint-Michel) et sud (François-Perrault). Et si les deux anciennes carrières rendent les déplacements laborieux, l’autoroute est une cicatrice dans le paysage, une frontière pointillée sur le territoire. Je pourrais vous parler pendant des heures du quartier : de sa cité-jardin, de son parc environnemental, de sa mobilisation communautaire, de ses trésors gourmands de la rue Charland et du petit Maghreb, de ses œuvres d’art public encore méconnues, de son passé (pas si lointain)… je le ferai, par touches, dans les prochains billets. Vous pouvez aussi lire  La petite histoire de Saint-Michel (Bibliothèque de Saint-Michel sous la dir. de Suzanne Thibault).

Carte-ressources, une initiative de la Table Concert’Action Enfance-Famille VSMS

Si le territoire est les Michelois sont la première inspiration de ce projet, je me suis aussi inspirée de Jean Cocteau, de Mariama Bâ, d’Emily Dickinson et d’une foule d’images et d’idées glanées et répertoriées dans un dossier Pinterest. Lire la suite

Advertisements